La dentelle Duchesse

Il est difficile de placer l'origine de la dentelle aux fuseaux dans le temps et dans l'espace.

 

Quelques auteurs supposent que la fabrication de la dentelle a commencé pendant la Rome antique, supposition basée sur la découverte de petits cylindres d'os de la forme de bobines et de fuseaux.

 

Au quinzième siècle, l'histoire nous dit que Charles V a décrété que la fabrication de la dentelle devait être enseignée dans les écoles et les couvents de différentes provinces belges.

 

La dentelle Duchesse (ou dentelle de Bruxelles) fut baptisée de la sorte en 1853, lors du mariage de Marie-Henriette, Duchesse de Brabant avec le roi Léopold II. La Duchesse portait en effet un voile fabriqué à la main en dentelle de Bruxelles.

Michèle dentelle
dentelle duchesse

D'après certains auteurs, la Duchesse, appelée dans le passé Bloemwerk (travail à fleurs), serait l'émanation de la dentelle de Milan ou encore de la guipure de Flandre, dentelle aux fuseaux à larges rinceaux reliés entre eux par des brides. On donnait alors des formes de fleurs et de feuilles à ces rinceaux formés de lacets travaillés en toilé. Progressivement la technique s'est affinée et perfectionnée. Le grillé a été incorporé avec les picots dans la composition du décor. Des effets d'ombre et de lumière sont alors apparus.

 

Il existe 3 sortes de Duchesse, toutes les trois réalisées avec des fils plus ou moins fins en coton écru ou blanc. Le fil de couleur et le fil métallisé utilisés par l'artiste relèvent d'une pratique très particulière propre à l'école de dentelle fréquentée et qui porte le nom de Nouvelle Duchesse. Entièrement exécutée aux fuseaux, c'est une dentelle de luxe et de grande élégance dont l'originalité vient des emprunts faits à la flore locale et traités avec délicatesse et netteté.

 

Cette composition donne de l'allure à la Duchesse de Bruxelles utilisée dans la fabrication d'articles coûteux : napperons, mouchoirs, voiles et couronnes de mariées ... Très chère également à réaliser, cette dentelle n'est plus fabriquée à des fins commerciales.

Merci à Roland pour son infinie patience et le nombre d'heures passées à chercher la perfection dans la reproduction photographique de mes oeuvres. Je découvre également avec quelle fierté il diffuse autour de lui l'adresse de ce site et pour cela je le remercie du fond du coeur.

 

Un petit mot tout particulier à Jean-Michel, mon mari décédé, ainsi qu'à Grégory et Geoffrey, mes fils, qui ont compris ma passion pour cet art merveilleux et m'ont encouragée depuis le début avec grande admiration.

dentelle